Actualité
Le 24/03/2015
Qui est véritablement Stephen Harper, le premier ministre du Canada?
Actualité
Comme il risque, dès octobre 2015, d’être reconduit à la tête du Canada pour quelques années, il est devenu impératif de connaître le véritable Stéphen Harper, le premier ministre qui est considéré comme « le Georges Bush canadien ».

Né d’un père passionné de l’histoire et des emblèmes militaires du Canada, S. Harper voit la guerre comme un « devoir tragique ». C’est ainsi qu’il a considéré la position du gouvernement Chrétien de ne pas participer à l’invasion de l’Irak comme une véritable trahison qui a tenu le Canada à l’écart de ses alliés britanniques et américains.

 
La naissance du « s’en-va-en guerre »

 
Aussi, dès qu’il prend le pouvoir, il va rectifier le tir : il accepte que les troupes canadiennes prennent position dans la région de Kandahar, sous commandement américain, dans le cadre de l’opération Enduring Freedom . Pire, il annonce une augmentation budgétaire de 5.3 milliards de dollars pendant cinq ans (de 2006 à 2010 ) pour les dépenses militaires en plus des 12.8 milliards déjà alloués en 2005.
De plus, son gouvernement annonce qu’il va recruter 23.000 nouveaux soldats.
Enfin, il va décider le transfert de 2300 soldats canadiens (intégrés à la force internationale d’assistance et de sécurité de l’OTAN) , de Kaboul vers Kandahar, sous commandement américain et ce , au grand dam des européens.
En bon élève de Georges W. Bush, Harper justifie ses choix par la lutte internationale contre le terrorisme. Or, tout le monde sait aujourd’hui , que cette lutte n’était qu’un prétexte des américains pour occuper militairement l’Afghanistan et installer des bases militaires dans les pays limitrophes en vue de contrôler l’Asie Centrale et les corridors pétroliers , pour asseoir leur hégémonie et contrer l’expansion de la Chine et de la Russie.
Harper a également justifié sa position par la nécessité de lutter contre le trafic de drogue dans la région. Or, il s’avère que, depuis, la nomination de Karzaï, la production de pavot est passée de 185 tonnes en 2001 à 3400 tonnes en 2002. Aujourd’hui, le régime de Karzaï est qualifié de narco-régime. La culture du pavot sert aussi et, entre autres, au financement des opérations secrètes de la CIA.

 
L’alignement du Canada sur les États Unis

 

Cet alignement, entamé au niveau militaire, sera consolidé, au niveau économique. En effet, sous l’instigation du Conseil Canadien des chefs d’entreprises ( le Patronat canadien ), s’est tenue une importante réunion , en Avril 2003, entre les représentants des hommes d’affaires canadiens et Tom Ridge, le responsable américain de la sécurité, en présence de Richard Perle, membre de la commission politique de la Défense.
Au cours de cette réunion, conscient que les exportations vers les États Unis représentent 86 % du total des exportations, Perle a mis en garde l’élite économique du Canada : « Si vous voulez que la frontière demeure ouverte, vous devez nous aider à développer un périmètre de sécurité autour de l’Amérique du Nord et soutenir les intérêts militaires, énergétiques et économiques américains à l’étranger ».

 
Harper, un véritable homme de droite

 

Né à Toronto, il est employé en 1978 par l’Impérial Oil. Après deux ans, il est muté à Calgary comme responsable du système d’ordinateurs de l’entreprise. Très tôt, il adhère au parti progressiste-conservateur, dirigé alors par Brian Mulroney.
La rencontre avec Preston Manning va bouleverser la vie de Harper. Après plusieurs contacts, ils décident de créer un nouveau parti mais leurs divergences sur les orientations à lui donner poussent Harper à démissionner en janvier 1997 de son poste de député réformiste à la chambre des communes pour assumer la présidence de la National Citizen’s coalition, un groupe de pression canadien, fondé en 1967 par le millionnaire ontarien Colin Brown. Le slogan de cette coalition était « plus de liberté avec moins de gouvernement ».

 
Les penchants religieux de Stéphen Harper

 

À Toronto, sa famille était membre de l’United Church mais dans l’Ouest, Harper adhère à la Christian and Missionnery Alliance, une Église évangéliste presbytérienne ( la même que celle du couple Preston et Sandra Manning ). Dans le cabinet de Brian Mulroney, en 1984, on retrouve une trentaine de ces conservateurs religieux appelés « God Squad »
Après l’échec électoral, en 2000, de l’Alliance canadienne de Stockwell Day, Harper prend la tête de l’alliance et marginalise les fondamentalistes religieux.
Bien que n’étant pas lui même fondamentaliste, il a bien évalué l’importance des valeurs religieuses en ce début du 21 ème siècle.

 
L’influence de la droite religieuse américaine sur le Canada

 

Cette influence grandissante s’explique essentiellement par l’influence des États Unis où les présidents Clinton et Bush ont accentué le pouvoir de la droite religieuse. Le discours religieux et les croyances qui l’accompagnent ont un double effet :
--Ils fournissent des arguments aux marchands d’armes et servent les intérêts pétroliers ;
--Ils justifient le rapprochement avec Israël puisque les églises évangélistes sont favorables à l’implantation de colonies.

 
Les enjeux pétroliers

 

Comme aux États-Unis avec le duo Cheney-Bush, c’est la première fois de l’histoire que le Président et le vice-président sont deux ex-présidents de compagnies pétrolières, au Canada, également, politique et pétrole font bon ménage puisque Harper a été employé par l’imperial Oil et que pas mal de personnes influentes du parti conservateur ont été ou sont liés à la firme de relations publiques Hill & Knowlton, très proche des groupes pétroliers , à l’instar du ministre de la défense, Gordon O’ Connor.
Par ailleurs, S. Harper, a donné un sérieux coup de pouce à l’industrie pétrolière en rejetant le protocole de Kyoto. L’enjeu est considérable car cela concerne l’exploitation des sables bitumineux de l’Alberta où dorment 174 milliards de barils. Or, pour les atteindre, il faut raser des forêts et consommer toute l’eau de la région, en produisant l’émission d’une grande quantité de gaz à effet de serre.
Lorsque Harper prend la direction de la National Citizen’s Coalition (NCC), il va tenter de séduire les plus riches qui cherchent un parti carrément à droite. C’est ainsi que 39 grandes sociétés canadiennes deviennent les bailleurs de fonds de la NCC qui mènera une campagne très active pour l’élection de Harper en 1993 dans la circonscription de Calgary West.
Pour s’imposer, Harper a également bénéficié de l’appui du magnat de la presse, Conrad Black.

 
Harper et le Québec

 

Après avoir séduit les groupes religieux et les opérateurs pétroliers, il lui fallait aborder le Québec pour prendre le pouvoir au Canada.
Deux événements politiques marquants ont conduit S. Harper à quitter le parti progressiste conservateur de Brian Mulroney pour participer à la fondation du Reform Party avec Preston Manning. Ce sont, sur le plan économique, un immense contrat d’entretien cédé à la compagnie québécoise Canadair au détriment de l’entreprise Bristol du Winnipeg et, sur le plan politique, avec l’accord du lac Meech qui a donné le statut de « société distincte » au Québec.

 
Harper et le Canada

 

Tandis que les États Unis ont sécurisé leurs approvisionnements en pétrole et en gaz naturel grâce au traité de libre échange avec le Canada, l’Alberta, elle, se contente de surplus budgétaires. Les exportations de pétrole de l’Alberta font grimper le dollar canadien par rapport à la devise américaine, affaiblissant ainsi la position concurrentielle de l’industrie manufacturière ontarienne et québécoise et provoque la chute des investissements.

 
« Il y a vingt ans, le jeune Harper, disciple du gourou néo libéral, Friedrich Hayek, rêvait d’un parti de droite, pour modeler le Canada sur les expériences de Ronald Reagan et de Margaret Thatcher. Aujourd’hui, les idées de dérèglement, de privatisation, de baisse des impôts, de réduction de dettes, de diminution du rôle de l’État sont devenues les idées dominantes des politiques du Canada.»

 

 
--------Référence : Pierre Dubuc, « Le vrai visage de Stéphen Harper », éditions Trois-pistoles, 2006.

 

Auteur : 
Radouane Bnou‐nouçair
Au fil de l'actualité
+Récent
+Lus
Maroc
Le: 15/08/2017
26 Visites
Actualité
Le: 27/07/2017
86 Visites
Québec
Le: 19/07/2017
131 Visites
Maroc
Le: 30/05/2017
249 Visites
Culture
Le: 09/05/2017
401 Visites
La chronique de RBN
Le: 25/04/2017
329 Visites
Actualité
Le: 09/04/2017
353 Visites
Maroc
Le: 31/03/2017
314 Visites
Culture
Le: 26/03/2017
381 Visites
Maroc
Le: 10/03/2017
433 Visites
Maroc
Le: 20/12/2016
829 Visites
Maroc
Le: 17/11/2016
840 Visites
Maroc
Le: 03/09/2016
981 Visites
Maroc
Le: 05/08/2016
932 Visites
Maroc
Le: 10/07/2016
970 Visites
Maroc
Le: 22/06/2016
836 Visites
Maroc
Le: 01/06/2016
979 Visites
Maroc
Le: 23/04/2016
1 Visite
Maroc
Le: 03/02/2016
1 Visite
Sport
Le: 11/01/2016
1 Visite
Actualité
Le: 02/01/2016
1 Visite
La chronique de RBN
Le: 01/02/2013
7,706 Visites
Maroc
Le: 16/07/2014
6,377 Visites
Québec
Le: 11/03/2013
5,895 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
5,850 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
5,835 Visites
Maroc
Le: 23/09/2012
5,496 Visites
Sport
Le: 02/05/2012
4,936 Visites
Maroc
Le: 18/03/2013
4,867 Visites
Maroc
Le: 28/11/2012
4,831 Visites
Maroc
Le: 28/11/2012
4,769 Visites
Sport
Le: 27/10/2011
4,738 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
4,641 Visites
Maroc
Le: 18/03/2013
4,594 Visites
Culture
Le: 02/07/2013
4,406 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
4,375 Visites
Culture
Le: 24/09/2012
4,373 Visites
Sport
Le: 04/12/2013
4,277 Visites
Sport
Le: 29/10/2012
4,125 Visites
Maroc
Le: 04/04/2014
4,087 Visites
Culture
Le: 09/12/2012
4,030 Visites
Actualité
Le: 23/09/2012
3,963 Visites
Sport
Le: 11/12/2011
3,882 Visites
Maroc
Le: 26/11/2012
3,852 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
3,738 Visites
Maroc
Le: 26/01/2013
3,660 Visites
Maroc
Le: 11/10/2015
3,636 Visites
Culture
Le: 03/05/2013
3,540 Visites
Sport
Le: 04/06/2012
3,504 Visites
Sport
Le: 27/10/2011
3,453 Visites
Culture
Le: 24/09/2012
3,427 Visites
Actualité
Le: 27/11/2012
3,416 Visites
Maroc
Le: 24/12/2012
3,359 Visites
Québec
Le: 09/02/2013
3,296 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
3,291 Visites
Actualité
Le: 18/03/2013
3,262 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
3,239 Visites
Québec
Le: 16/01/2013
3,163 Visites
Maroc
Le: 01/04/2013
3,115 Visites
Maroc
Le: 04/03/2015
3,024 Visites
Culture
Le: 04/11/2014
3,014 Visites
Question du Jour

Pensez-vous que la 3ème guerre mondiale, c'est pour bientôt?

Pages




Copyright © 2012 Maroc-Québec. All rights reserved.