Culture
Le 31/05/2015
Les récits du Coran(4) : Le voyage nocturne (Al-Isra et Al-Mi'raj)
Culture
On désigne par Al-Isra le voyage de nuit qu'Allah fit entreprendre au Prophète de la mosquée sacrée de La Mecque à celle de Jérusalem; Al-Mi'raj désigne l'ascension du Prophète à travers les différents cieux.

Si le Saint Coran est rempli, pour une grande partie, de récits; c’est que ces récits contiennent des messages de sagesse universelle. Ils rendent le Coran encore plus beau et encore plus cher à nos cœurs.
Et s’il y a un récit que tout musulman doit connaitre, c’est celui du voyage nocturne car il concerne le Prophète Mohammed directement. Ce voyage lui a permis de rencontrer les autres prophètes dont il est le sceau.

 
Prologue

 

Le voyage de nuit du prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui), de la mosquée al-Haram, à la Mecque, à la mosquée al-Aqsa, à Jérusalem, est un miracle de Dieu. Ce voyage dura une seule nuit remplie d’émerveillements, dont le point culminant fut l’ascension du Prophète à travers les 7 cieux, à la fin de laquelle il se retrouva en présence de Dieu.
 
« Gloire à Celui qui, de nuit, fit voyager Son serviteur du Lieu Sacré d’adoration [mosquée al-Haram][1] au Lieu d’adoration le plus éloigné [mosquée al-Aqsa][2], dont Nous avons béni les abords, afin de lui montrer certains de Nos signes.[3] Certes, c’est Lui qui entend et qui voit clairement. » (Coran 17:1)
 

Le terme mosquée englobe beaucoup plus que le simple bâtiment où prient les musulmans. Le terme masjid (mosquée, en arabe) vient de la racine sa-ja-da, qui signifie « se prosterner ». Par conséquent, une masjid (mosquée) est tout lieu où l’on se prosterne. Le prophète Mohammed a d’ailleurs dit : « [Dieu] a fait de cette terre une masjid, pour moi. »[4] Dieu n’a octroyé cet honneur qu’à la nation de Mohammed.
Ce récit permet aux musulmans de comprendre pourquoi la mosquée al-Aqsa, à Jérusalem, est l’une des trois mosquées sacrées de l’islam. Dans le Coran, Dieu fait référence à Jérusalem en tant que « Lieu d’adoration dont Nous avons béni les abords ». Le Dôme du Rocher, sis dans l’enceinte de la mosquée al-Aqsa, est le symbole le plus reconnaissable de Jérusalem.

 
Le début du voyage

 

Environ dix ans après que le Prophète eut commencé à recevoir les premières révélations du Coran, il subit deux grandes pertes : son oncle, Abou Talib, celui qui l’avait soutenu et aimé depuis l’époque où il était un jeune orphelin, quitta ce monde. Puis, à peine deux mois plus tard, son épouse aimée Khadija mourut à son tour. Cette année fut plus tard appelée l’Année du Chagrin.
Avec la perte de ces deux êtres chers, il se sentait seul et accablé de chagrin.
Mais, dans la sourate 94 du Coran, intitulée La consolation, Dieu assure au prophète Mohammed que toute épreuve est suivie d’un soulagement, et Il le répète même une deuxième fois, afin de mettre l’accent sur cette vérité. Après cette année extrêmement difficile, pour lui, le Prophète trouva consolation dans une grande bénédiction : le voyage nocturne et l’ascension.
 
« Après toute difficulté survient certes un soulagement. Après toute difficulté survient certes un soulagement. » (Coran 94:4-6)
 

 
Le voyage du Prophète Mohammed vers Jérusalem (Al-Isra)

 

Pour les musulmans, ce voyage nocturne du Prophète est incontestable. C’est pour cela que les savants considère que celui qui renie le Voyage nocturne du Prophète dément le Qour’ân et celui qui dément le Qour’ân devient mécréant.
La poitrine du Prophète fut ouverte, avant qu’il n’accomplisse ce Voyage de nuit ; Jibrîl est venu a lui et l’a emmené de la maison de ‘Oummou Hâni’ [la cousine du Prophète sœur de l’Imâm `Aliyy] à la Mecque jusqu’à la Mosquée Al-Harâm. Sa poitrine fut ouverte puis lavée avec de l’eau de Zamzam puis remplie de sagesse et de foi.
Jibrîl est venu à lui avec un animal de couleur blanche, c’était Al-Bourâq.
Al-Bourâq s’élança avec le Messager d’ Allâh sur son dos. Il arriva à Yathrib où le Prophète descendit et accomplit une prière. Et il arriva à Madyan (la ville où est né le Prophète Chou`ayb `alayhi s-salâm) et le Prophète descendit et accomplit une prière, puis au mont Sinaï où le Prophète descendit et accomplit une prière. En effet dans cet endroit le Prophète Môuçâ `alayhi s-salâm a entendu la parole d’Allâh (sans que ce soit une voix ou des sons qui parviennent à l’oreille, car la parole d’Allâh ne ressemble pas à la parole des créatures)
Puis à Baytou LaHm, Bethléem, là où est né Al-MaçîH, Jésus, le fils de Mariam. Il y accomplit une prière.
Ensuite le Prophète est arrivé à Jérusalem et il y accomplit la prière en tant qu’imam. Le Dernier des prophètes était debout en tant qu’imam en ayant derrière lui tous les prophètes et les messagers, qu’ Allâh les honore. Car Allâh les a tous rassemblés pour Son Prophète Mohammad pour l’honorer.

 
Les rencontres surprenantes du monde céleste

 

Parmi les choses surprenantes que le Prophète a vues lors de son voyage nocturne, il a vu le bas-monde à l’image d’une vieille femme. En effet, ce bas-monde, quel que soit sa beauté, tire à sa fin. Le Messager d’Allâh, l’a décrit en le comparant au soleil qui se rapproche de son couchant. C’est-à-dire que la période qui s’est écoulée est beaucoup plus importante que celle qui reste.
1-- Il a vu également quelque chose en bordure du chemin qui l’appelait. C’était ‘iblîs. Auparavant iblîs avait été un djinn croyant au tout début, mais il est devenu mécréant parce qu’il s’est opposé à Allâh qui a dit :
 
« Nous avons dit aux anges prosternez-vous pour ‘Adam, ils se sont prosternés sauf ‘iblîs qui comptait parmi les djinns. Il a désobéi à l’ordre de Son Seigneur », [sôurat Al-Kahf ‘Ayah 50]. D’autre part Allâh a dit : « sauf ‘iblîs qui a refusé et fait preuve d’orgueil et qui fut au nombre des mécréants », [sôurat Al-Baqarah , verset 34].
 
2-- Le Messager de Allâh a senti une bonne odeur qui émanait de la tombe de la coiffeuse de la fille de Pharaon. C’était une croyante vertueuse. Il a été rapporté que tandis qu’elle coiffait les cheveux de la fille de Pharaon, le peigne lui échappa des mains. Elle avait alors dit : « Bismi l-Lâh – c’est-à-dire je le prends par le nom de Allâh – ». La fille de Pharaon lui demanda alors : « Tu aurais donc un Seigneur, un dieu autre que mon père ? » La coiffeuse lui répondit : « Oui. Mon Seigneur qui est aussi le Seigneur de ton père, c’est Allâh ». La fille en informa son père qui demanda à la femme d’abandonner sa religion, mais elle refusa. Il fit chauffer de l’eau et jeta ses enfants un à un devant elle dans la marmite d’eau bouillante. Son bébé qui n’était pas encore sevré, s’adressa à elle avant d’y être jeté et lui dit : « Ô ma mère, patiente, certes le châtiment de l’au-delà est plus intense que le châtiment du bas-monde. N’abandonne pas ta position, tu es sur la vérité ». C’est alors qu’elle s’adressa à Pharaon : « J’ai quelque chose à te demander : c’est que tu rassembles les os et que tu les enterres ». Il lui répondit : « Cela t’est accordé ». Et il l’y jeta à son tour. Elle mourut ainsi martyre, elle et ses enfants.
3—Le Prophète a vu des gens dont la langue et les lèvres étaient pincées avec des tenailles de feu. Jibrîl lui a dit : « Voilà ceux qui prononcent des discours pour semer le mal et la discorde », c’est-à-dire ceux qui appellent les gens à l’égarement, à la corruption, à la tromperie et à la trahison.
4-- Il a vu un taureau sortir d’un passage étroit, puis tenter d’y retourner sans y parvenir. Jibrîl lui a dit : « C’est celui qui prononce de mauvaises paroles comportant une nuisance et une discorde, puis qui veut revenir sur sa parole mais ne le peut pas ».
5--Puis il a vu des gens qui paissent comme des animaux et portant sur leur zone de pudeur de petites pièces d’étoffe. Jibrîl lui a dit : « Voilà ceux qui ne s’acquittent pas de la Zakât ».
6--Et il a vu également des gens dont les têtes sont écrasées puis reviennent à leur état initial. Jibrîl lui a dit : « Voilà ceux dont les têtes s’alourdissent pour ne pas accomplir la prière ».
7--Il a vu un groupe de gens qui se disputaient une viande pourrie et qui délaissaient la bonne viande licite. Jibrîl lui a dit : « Ce sont des gens de ta communauté qui délaissent et ne consomment pas ce qui est licite pour prendre et consommer ce qui est interdit et vil ; ce sont les fornicateurs ».
8--Il a vu des gens boire du pus qui s’écoulait des fornicateurs. Jibrîl lui a dit : « Ce sont ceux qui boivent de l’alcool, le khamr interdit dans le bas-monde ».
9--Il a vu des gens qui se griffaient le visage et la poitrine avec des ongles de cuivre. Jibrîl lui a dit : « Ce sont ceux qui pratiquaient la médisance à l’égard des gens ».

 
L’ascension (Al-Mi'raj) du Prophète à travers les cieux et le salut des prophètes

 
Le prophète Mohammed entama son ascension à travers les cieux à partir de la pierre aujourd’hui recouverte par le dôme en or, devenu depuis le symbole de Jérusalem. Le Prophète voyagea avec l’ange Gabriel à travers les cieux. Ensemble, ils arrivèrent aux portes du premier ciel, où l’ange Gabriel demanda la permission pour entrer. Les gardiens demandèrent : « Qui est-ce? », ce à quoi Gabriel répondit : « C’est moi, Gabriel ». Les gardiens lui demandèrent ensuite qui l’accompagnait. Lorsqu’on leur dit qu’il s’agissait de Mohammed, ils demandèrent s’il avait reçu sa mission d’inviter toute l’humanité à n’adorer qu’un seul Dieu. Gabriel répondit par l’affirmative et les anges ouvrirent les portes et accueillirent Mohammed en se réjouissant de son arrivée.
Le prophète Mohammed raconta plus tard avoir rencontré Adam, le père de l’humanité. Il le salua comme le font les musulmans, en disant « assalamou’alaikoum » (que la paix soit sur toi); Adam lui répondit et professa sa foi en lui (i.e. qu’il le reconnut comme prophète). Il l’appela son fils pur, le pur prophète. Le Prophète et l’ange Gabriel montèrent ensuite jusqu’au deuxième ciel.
L’ange Gabriel a demandé que l’on nous ouvre. On lui a alors demandé : « Qui es-tu ? » Il répondit : « Jibrîl. » On lui dit alors : Qui donc est avec toi ? Il répondit : Mohammad. Puis on lui demanda : « Le temps de son ascension est-il venu ? » Il répondit : « Oui, ce temps est bien venu ». Alors on nous a ouvert et j’ai vu les deux cousins, `Içâ le fils de Mariam et Yahya le fils de Zakaria.Ils m’ont fait bon accueil et ont fait des invocations de bien en ma faveur. Puis il m’a fait monter au troisième ciel. Jibrîl a demandé que l’on nous ouvre. On a alors demandé : « Qui es-tu ? » Il répondit : «Jibrîl ». On lui a alors demandé : « Qui donc est avec toi ? » Il répondit : « Mohammad » On lui demanda alors : « Le temps de son ascension est-il venu ? Il répondit : « Oui, ce temps est bien venu. » Alors on nous a ouvert et j’ai vu Yousouf à qui a été donnée la moitié de la beauté. Il m’a fait bon accueil et a fait des invocations de bien en ma faveur. Puis il nous a fait monter au quatrième ciel. L’ange Gabriel a demandé que l’on nous ouvre. On lui a demandé : « Qui est-ce ? » Il répondit : « Jibrîl ». On lui demanda : « Qui donc est avec toi ? » Il répondit : « Mohammad ». On lui demanda : « Le temps de son ascension est-il venu ? » Il répondit : « Oui, ce temps est bien venu. Alors on nous a ouvert et j’ai vu ‘Idrîs qui m’a fait bon accueil et a fait des invocations de bien en ma faveur. Puis il nous a fait monter au cinquième ciel. Jibrîl a demandé que l’on nous ouvre. On lui a demandé : « Qui est-ce ? » Il répondit : « Jibrîl » On lui demanda : Qui donc est avec toi ? » Il répondit : « Mohammad ». On lui demanda alors : « Le temps de son ascension est-il venu ? » Il répondit : « Oui, ce temps est bien venu. » Alors on nous a ouvert et j’ai vu Hârôun qui m’a fait bon accueil et a fait des invocations de bien en ma faveur. Puis il nous a fait monter au sixième ciel. l’ange Gabriel a demandé que l’on nous ouvre. On lui a demandé : « Qui est-ce ? » Il répondit : « Jibrîl » On lui demanda alors : « Qui donc est avec toi ? » Il répondit : « Mohammad » On lui demanda : « Le temps de son ascension est-il venu ? » Il répondit : « Oui, ce temps est bien venu » Alors on nous a ouvert et j’ai vu devant moi Moise qui m’a fait bon accueil et a fait des invocations de bien en ma faveur. Puis il nous a fait monter au septième ciel. Jibrîl a demandé que l’on nous ouvre. On lui a alors demandé : « Qui est-ce ? » Il répondit : « Jibrîl » On lui demanda : Qui donc est avec toi ? » Il répondit : « Mohammad » On lui demanda alors : « Le temps de son ascension est-il venu ? » Il répondit : « Oui, ce temps est bien venu ». Alors on nous a ouvert et j’ai vu ‘Ibrâhîm adossé à Al-Baytou l-Ma`môur. C’est une maison dans laquelle entrent chaque jour, soixante-dix mille anges sans plus jamais y revenir. Ensuite, il m’a conduit jusqu’à Sidratou l-Mountahâ . Il s’agit d’un arbre dont les feuilles sont comme des oreilles d’éléphants et les fruits tels de grandes jarres. Il a dit ce qui signifie : « Lorsqu’il a été parsemé de papillons d’or par l’ordre de Allâh, il a changé et aucune des créatures d’Allâh ne peut le décrire tant il est beau. Allâh m’a révélé ce qu’Il m’a révélé. Ainsi, Il a rendu obligatoire pour ma communauté cinquante prières par jour et nuit. Je suis redescendu auprès de Moise qui m’a alors demandé : « Qu’est-ce que Ton Seigneur a donc rendu obligatoire pour ta communauté ? » J’ai répondu : « Cinquante prières ». Il m’a alors dit : « Retourne à l’endroit où ton Seigneur t’a révélé cela et demande Lui l’allégement car ta communauté ne pourra pas supporter cela. J’ai connu l’épreuve des fils d’Israël et je les ai expérimentés. Il a dit: « Je suis alors retourné à l’endroit où mon Seigneur m’avait révélé cela et j’ai demandé : Ô Seigneur, allège cela pour ma communauté. » Il m’a alors déchargé de cinq prières. Je suis retourné auprès de Moise et je lui ai dit : « Il m’a déchargé de cinq. » Moise m’a dit alors : « Ta communauté ne pourra supporter cela. Retourne à l’endroit où ton Seigneur t’a révélé cela et demande Lui l’allégement. » Le Prophète a dit: « J’ai ainsi fait l’aller – retour entre l’endroit où mon Seigneur tabâraka wa ta`âlâ m’avait révélé cela et celui où se trouvait Moise `alayhi s-salâm jusqu’à ce qu’Il ait dit : « Ô Mohammad, ce sera cinq prières par jour et nuit. Pour chaque prière, la récompense sera celle de dix ; ce sont là cinquante prières. Celui qui envisageait de faire une bonne action et qui ne l’a pas faite, se verra inscrire en sa faveur une bonne action. S’il l’a faite, lui en seront inscrites dix [bonnes actions]. Celui qui envisageait de faire une mauvaise action mais ne l’a pas commise, ne se verra inscrire aucune mauvaise action. S’il l’a commise, lui sera inscrite une seule mauvaise action ». Le Prophète a dit: « Je suis redescendu jusqu’à parvenir auprès de Moise et je l’en ai informé, il m’a alors dit : « Retourne à l’endroit où ton Seigneur t’a révélé cela et demande lui en l’allégement. » Le Messager d’Allâh a dit: «J’ai alors répondu : Je suis tant retourné sur le lieu de la révélation de mon Seigneur que je ne le ferai plus ».

 
Les finalités de l’Ascension

 
La finalité de l’Ascension est d’honorer davantage le Messager en lui faisant connaître des choses surprenantes du monde céleste.
Le Messager a vu Allâh par son cœur et non pas par ses yeux.
Parmi les choses surprenantes que le Messager a vues lors de l’Ascension (al-mi`râj) il y a :
1 – Mâlik, l’ange chargé de l’Enfer. Celui-ci n’a pas souri à la vue du Messager d’Allâh qui a alors interrogé Jibrîl afin de savoir pourquoi il ne l’avait pas vu lui sourire comme les autres. Jibrîl lui a répondu : « Mâlik n’a jamais souri depuis que Allâh l’a créé, et s’il devait sourire à quelqu’un, c’est à toi qu’il sourirait ».
2 – Al-Baytou l-Ma`môur qu’il a vu dans le septième ciel. C’est une maison honorée qui est pour les habitants du ciel comme la Ka`bah pour ceux de la Terre. Chaque jour, y entrent soixante-dix mille anges, y font la prière puis en ressortent pour ne plus jamais y revenir.
3 – Sidratou l-Mountahâ : c’est un arbre immense, dont la beauté est telle qu’aucune créature d’ Allâh ne pourrait la décrire. Il est parsemé de papillons d’or. Sa racine est au sixième ciel et il atteint le septième ciel. Le Messager d’Allâh l’a vu au septième ciel.
4 – Le Paradis : Il se trouve au-dessus des sept cieux ; c’est la demeure de la paix, de la félicité et de la joie. Allâh l’a préparé pour les croyants. Il contient des fleuves de miel pur, de lait et d’un khamr qui n’est pas comme les boissons alcoolisées de ce bas monde qui font perdre la raison ; et il y a au paradis d’autre sorte de félicités éternelles. Au paradis il y a des degrés, certains sont plus élevés que d’autres. Le plus haut des degrés du paradis est celui des prophètes. Les gens du paradis ne ressentiront ni tristesse ni chagrin, ils ne tomberont pas malades, ils ne vieilliront pas et ne mourront pas. Ils demeureront éternellement au paradis et n’en sortiront jamais. Ils seront dans une félicité éternelle, sans fin.
5 – Le Trône (al-`arch) : c’est le plus grand corps que Allâh a créé. Autour du Trône, se trouvent des anges dont Allâh seul sait le nombre, il possède quatre piliers semblables aux piliers d’un lit et il est porté par quatre des anges les plus grands ; au Jour du Jugement, ils seront au nombre de huit.

 
Le retour du Prophète et les réactions

 
Ce voyage miraculeux fournira une arme aux ennemis du Prophète Mohammed et constitua un grand test de foi pour ses fidèles. En revenant à la Mecque, il se rendit chez Oum Ayman et lui raconta son incroyable voyage. Elle lui dit alors : « Ô Messager de Dieu! N’en parle à personne! » Elle ne doutait pas un instant de ce qu’il venait de lui raconter, mais elle craignait la réaction des autres.
Le prophète Mohammed parlait d’Oum Ayman en disant « comme ma mère après ma vraie mère ». Elle avait été la servante d’Amina, la mère de Mohammed, et elle était aux côtés de Mohammed lorsque celui-ci avait perdu sa mère et son grand-père. Mohammed et Oum Ayman avaient toujours été très proches et, en revenant de ce voyage nocturne, c’est chez elle qu’il se rendit.
Malgré les craintes d’Oum Ayman, il lui dit qu’il ne pouvait faire autrement que d’en parler aux gens, car c’était sa responsabilité, devant Dieu, que de transmettre le message, peu importe les conséquences. Dieu seul avait le pouvoir sur les résultats et non lui. Il quitta la maison d’Oum Ayman et se rendit à la mosquée sacrée. En chemin, il croisa des gens et, petit à petit, la nouvelle de ce voyage nocturne se mit à circuler parmi les gens.
Les réactions
Un jour que le Prophète Mohammed était tranquillement assis dans la mosquée, Abou Jahl s’approcha de lui et lui demanda : « Ô Mohammed, y a-t-il quelque chose de nouveau? ». Abou Jahl était considéré comme l’un des pires ennemis de l’islam. Le Prophète répondit : « La nuit dernière, j’ai fait l’aller-retour de la Mecque à Jérusalem. »
Abou Jahl, incapable de dissimuler son amusement, demanda à Mohammed s’il était prêt à répéter ces mots devant tous les gens de la Mecque. Le prophète accepta et Abou Jahl se précipita à l’extérieur de la mosquée, appelant les gens en courant à travers les rues. Quand il estima qu’il y avait suffisamment de gens à l’intérieur de la mosquée, il demanda à Mohammed de répéter ce qu’il lui avait dit. Alors celui-ci dit, devant tout le monde : « La nuit dernière, j’ai fait l’aller-retour de la Mecque à Jérusalem. »
La foule se mit aussitôt à rire, siffler et taper des mains. Ils prirent cela comme une grosse blague et furent saisis d’une hilarité incontrôlable. C’était, évidemment, ce à quoi s’attendait Abou Jahl et il était ravi de voir la réaction des gens. Les mécréants virent en cela une chance inouïe de freiner l’avancée de l’islam. Ils minimisèrent et ridiculisèrent les propos de Mohammed.
Puis, des gens, dans la foule, qui avaient déjà visité Jérusalem, demandèrent au Prophète de décrire ce qu’il y avait vu. Mais comme il s’apprêtait à décrire son voyage, il prit conscience d’une chose qui l’agaça au plus haut point. Il n’avait passé que très peu de temps à Jérusalem et la nature miraculeuse de son voyage avait fait en sorte qu’il n’avait pu faire attention aux détails qui l’entouraient. Puis, tout à coup, il se mit à leur décrire ce qu’il avait vu. Plus tard, il raconta qu’à ce moment, Dieu lui avait fait voir tous les détails, directement devant ses yeux, comme s’il y était, pierre par pierre, brique par brique. (Sahih Boukhari). Et ceux qui avaient vu Jérusalem confirmèrent ses propos.
Mais ce voyage miraculeux constitua une terrible épreuve de foi et certains nouveaux musulmans firent marche arrière et se détournèrent de l’islam.
Mais pour ceux dont la foi était ferme et véritable, l’événement ne faisait que confirmer la toute-puissance de Dieu.
Certains de ceux qui trouvaient l’histoire difficile à croire allèrent voir Abou Bakr, le meilleur ami et fidèle défenseur du prophète Mohammed. Ils lui demandèrent s’il croyait vraiment que Mohammed avait voyagé de nuit jusqu’à Jérusalem, pour ensuite revenir à la Mecque. Sans hésitation, Abou Bakr répondit : « Si le messager de Dieu le dit, c’est que c’est vrai. » C’est à cause de cela qu’Abou Bakr se mérita le titre d’as-Siddiq (le plus grand croyant).
Le voyage nocturne, de la mosquée sacrée de la Mecque à la mosquée de Jérusalem, de même que l’ascension à travers les sept cieux, jusqu’à la présence de Dieu, furent des miracles accordés par Dieu à Son dernier prophète, Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui), et l’un des plus grands honneurs accordés à un être humain.

 
La signification d’al-Aqsa

 

Le fait que cet événement capital eut lieu à Jérusalem est significatif. Car il s’agit de la terre des prophètes de Dieu, la terre d’Abraham, d’Isaac, de Moïse et de Jésus. Dieu établissait donc un lien entre Sa maison sacrée (Ka’aba) de la Mecque et la mosquée d’al-Aqsa, à Jérusalem. Il établissait également un lien entre ce qu’on appelle le « berceau des religions », i.e. la terre sacrée tout autour de Jérusalem, et l’Arabie, lieu de naissance de la religion choisie par le Créateur pour toute l’humanité, jusqu’à la fin des temps, c’est-à-dire l’islam.
Dieu a choisi al-Aqsa comme l’une des trois mosquées sacrées de l’islam, avec la mosquée sacrée de la Mecque et la mosquée du prophète Mohammed, à Médine.
Par ce voyage nocturne, Dieu souligna l’importance et le caractère sacré de la mosquée al-Aqsa et c’est pour cette raison qu’elle est si chère au cœur des musulmans.
Al-Aqsa fut la première qiblah de l’islam, mais cette direction fut plus tard remplacée par celle de la mosquée sacrée de la Mecque. La date exacte de ce changement n’est pas connue, mais certains indices peuvent nous aider à la situer, car la mission du prophète Mohammed est divisée en deux périodes distinctes. La période mecquoise, durant laquelle il se concentra surtout à inviter les gens à l’islam, et la période médinoise, durant laquelle il œuvra à l’établissement de l’État musulman. Le prophète Mohammed et la majorité de ses fidèles émigrèrent à Médine au cours de la quatorzième année de la mission prophétique.
Le voyage nocturne et l’ascension eurent lieu vers la fin de la période mecquoise, tandis que le changement de qiblah pour la Mecque eut lieu environ quinze mois après la migration du Prophète à Médine. Par conséquent, les musulmans firent face à al-Aqsa, durant leurs prières, durant environ trois ans avant que Dieu ne change la direction pour la Mecque. Cela ne diminua cependant d’aucune façon l’importance de Jérusalem ou de la mosquée al-Aqsa. La mosquée sacrée de la Mecque devint simplement le point central de l’islam.

 
Références :

 

1) www.islamreligion.fr, « Le voyage nocturne et l’ascension », Aisha Stanley;
2) www.3ilmchar3i.net, « Le voyage nocturne du Prophète et la prescription de la salat »;
3) Wikipédia, « Isra et Miraj ».

Auteur : 
Radouane Bnou‐nouçair
Au fil de l'actualité
+Récent
+Lus
Maroc
Le: 30/05/2017
87 Visites
Culture
Le: 09/05/2017
96 Visites
La chronique de RBN
Le: 25/04/2017
151 Visites
Actualité
Le: 09/04/2017
180 Visites
Maroc
Le: 31/03/2017
175 Visites
Culture
Le: 26/03/2017
216 Visites
Maroc
Le: 10/03/2017
289 Visites
Actualité
Le: 31/12/2016
465 Visites
Maroc
Le: 20/12/2016
630 Visites
Maroc
Le: 17/11/2016
652 Visites
Maroc
Le: 05/09/2016
633 Visites
Maroc
Le: 03/09/2016
793 Visites
Maroc
Le: 05/08/2016
769 Visites
Maroc
Le: 10/07/2016
807 Visites
Culture
Le: 03/07/2016
856 Visites
Culture
Le: 23/06/2016
884 Visites
Maroc
Le: 22/06/2016
700 Visites
Maroc
Le: 01/06/2016
843 Visites
Maroc
Le: 23/04/2016
1 Visite
Maroc
Le: 03/02/2016
1 Visite
Sport
Le: 11/01/2016
1 Visite
Actualité
Le: 02/01/2016
1 Visite
La chronique de RBN
Le: 01/02/2013
7,516 Visites
Maroc
Le: 16/07/2014
6,053 Visites
Québec
Le: 11/03/2013
5,679 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
5,576 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
5,505 Visites
Maroc
Le: 23/09/2012
5,268 Visites
Sport
Le: 02/05/2012
4,740 Visites
Maroc
Le: 18/03/2013
4,651 Visites
Maroc
Le: 28/11/2012
4,619 Visites
Maroc
Le: 28/11/2012
4,562 Visites
Sport
Le: 27/10/2011
4,462 Visites
Maroc
Le: 18/03/2013
4,366 Visites
Culture
Le: 24/09/2012
4,195 Visites
Culture
Le: 02/07/2013
4,182 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
4,110 Visites
Sport
Le: 04/12/2013
4,096 Visites
Sport
Le: 29/10/2012
3,946 Visites
Culture
Le: 09/12/2012
3,820 Visites
Actualité
Le: 23/09/2012
3,789 Visites
Maroc
Le: 04/04/2014
3,731 Visites
Sport
Le: 11/12/2011
3,685 Visites
Maroc
Le: 26/11/2012
3,649 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
3,580 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
3,553 Visites
Maroc
Le: 26/01/2013
3,458 Visites
Culture
Le: 03/05/2013
3,357 Visites
Sport
Le: 04/06/2012
3,351 Visites
Sport
Le: 27/10/2011
3,325 Visites
Actualité
Le: 27/11/2012
3,255 Visites
Culture
Le: 24/09/2012
3,242 Visites
Maroc
Le: 11/10/2015
3,217 Visites
Maroc
Le: 24/12/2012
3,176 Visites
Québec
Le: 09/02/2013
3,114 Visites
Actualité
Le: 18/03/2013
3,114 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
3,093 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
3,072 Visites
Québec
Le: 16/01/2013
3,013 Visites
Québec
Le: 17/12/2012
3,008 Visites
Maroc
Le: 01/04/2013
2,948 Visites
Question du Jour

Pensez-vous que la 3ème guerre mondiale, c'est pour bientôt?

Pages




Copyright © 2012 Maroc-Québec. All rights reserved.