Culture
Le 28/10/2014
Les héros de l’Islam : Khalid Ibn Al Walid
Culture
Parallèlement aux nombreux actes d’Islamophobie accompagnant le soi-disant État Islamique, une campagne est menée sur les médias sociaux pour nuire à l’image de l’Islam en salissant la mémoire de ses héros.

Parmi les personnages historiques les plus malmenés figure Khalid Ibn Al Walid que le Prophète Mohammed a surnommé « L’Épée dégainée d’Allah ». Toute sa vie, il a lutté pour la gloire de l’Islam.

 
Brêve biographie

 

Khâlid ibn al-Walîd, surnommé Abou Soleyman (584 - 642), est un Quraychites qui est devenu le principal général du prophète de l'Islam, Mohammed.
Principal responsable de la défaite des musulmans à la bataille d’Uhud qui avait opposé les Mecquois aux Médinois, il se convertit à l’Islam, de son propre chef, quelques mois plus tard.
En septembre 629, il participe, en tant que simple soldat, malgré sa grande expérience militaire. à l'expédition de Mu'ta
Le Prophète Mohammed voulait tester sa fidélité et sa discipline avant de le responsabiliser.
Malgré cela, Khalid va montrer son savoir faire, il va briller de mille feux et justifier sa réputation de grand stratège.

 
Un des plus grands stratèges militaires de l’histoire

 

Pendant la Bataille de Mu'ta, il est désigné commandant de l’armée par les autres soldats après les décès successifs des 3 chefs musulmans. Face à l'écrasante supériorité numérique des Byzantins, Khâlid utilise une ruse pour éviter le massacre : il feint d'avoir reçu des renforts en ordonnant à sa cavalerie de soulever autant de poussière que possible à l'arrière de son armée, et en intervertissant l'aile gauche de l'armée musulmane avec son aile droite, son avant-garde avec son arrière-garde, équipée de nouveaux étendards; les Byzantins croient voir de nouveaux soldats devant eux. Lorsque Khâlid replie soudainement son armée, les Byzantins croient non pas à une retraite mais à un piège. et décident de ne pas poursuivre. L'essentiel de l'armée musulmane est ainsi sauvée, et son retour, Mohamed lui donne le titre de « sabre dégainé de Dieu »

 
Le retour glorieux à la Mecque

 

Il est choisi pour mener l'aile droite de l'armée musulmane lors du retour conquérant à La Mecque. À son entrée dans la cité sainte des musulmans, il baisse la tête en reconnaissance envers Dieu qui l'a guidé vers l'islam. Khâlid reste présent aux côtés de Mohamed et met son génie militaire au service de la nouvelle religion.

 
Sa contribution au Règne d'Abû Bakr

 

Après la mort de Mohamed, il participe, au côté du premier calife Abu Bakr à la reconquête de la péninsule d'Arabie et il est le commandant des armées musulmanes lors des conquêtes de l'Irak, de la Syrie, et des deux grandes puissances de l'époque : l'Empire byzantin et l'Empire Sassanide.
Il égale Gengis Khan et Alexandre le Grand par son génie de stratège militaire.
Commandant au cours de plus d'une centaine de batailles, il n’en perd aucune, et cela malgré les moyens militaires limités de ses armées (armes peu sophistiquées et effectifs souvent largement inférieurs à ceux de l'armée ennemie).
Il est même considéré comme l'un des plus grands stratèges militaires de l'histoire, selon Ali Ibrahim Akram qui lui a consacré une biographie (The sword of Allah, 1970).

 
Les batailles de la Ridda

 

En 632, après la mort de Mohamed, des troubles éclatent dans diverses tribus sous le califat d'Abu Bakr. Musaylima , un homme prétendant être un nouveau prophète.
Khâlid est aux commandes d'une partie des armées musulmanes pour rétablir l'ordre et il réussit à mater les tribus révoltées (batailles de la Ridda).

Dans la tribu des Banû Tamîm, Sajâh, une femme se prétend prophétesse. Elle est d'origine chrétienne et née à Mossoul. Elle réussit à rallier à sa cause plusieurs tribus cherche une alliance pour se renforcer contre le calife. Parmi la troupe des Banû Tamîm se trouvait Mâlik ben Nuwayra qui était chargé de la collecte de l'impôt (zakat) mais y avait renoncé à la mort du prophète.
Omar était prêt à pardonner mais Abu Bakr refusa et envoya Khâlid ibn al-Walîd mettre à mort les apostats.
Mâlik ben Nuwayra désirait éviter l'affrontement, il conseilla aux tribus de se disperser pour ne pas donner l'impression d'être en ordre de bataille. Mais Khâlid n’a pas été convaincu et décapita Mâlik ben Nuwayra. Malik avait une belle épouse Umm Tamîm; elle plut à Khâlid qui l'épousa. Ce meurtre et ce mariage lui furent reprochés par Abû Bakr et par `Omar.
Cet incident constitue jusqu’à aujourd’hui le point faible de la carrière de Khalid et constitue le point d’attaque principal de ses détracteurs.

 
La guerre contre Musaylima

 

Après cette campagne contre les Banû Tamîm, les armées musulmanes se retournèrent vers Al-Yamâma dans laquelle Musaylima s'était retranché.
La bataille fut sanglante et, environ 1 100 musulmans furent tués. Khalid comprit que le seul moyen de remporter la victoire était de tuer Musaylima. Il réussit à transpercer les lignes adverses jusqu'à Musaylima, qu’il tua. L'effet psychologique fut immédiat, et l'armée de Musaylima s'effondra. Au cours de cette bataille meurtrière de nombreux compagnons du prophète furent tués.
Abû Bakr a envoyé onze généraux pour combattre les tribus qui ont rejeté l'islam après la mort de Mohamed. Khâlid fut chargé de la région d'Al-Yamâma.

 
La conquête de l’Irak

 

En 633, Abû Bakr lance la campagne de conquête de l'Irak et confie cette mission à Khâlid qui part d'Al-Yamâma vers Obolla. La population des villages qu'il traverse demande la paix contre le paiement d'un tribut. Khâlid accepte et continue sa marche vers Al-Hîra. La ville se rend facilement, Khâlid l'épargne contre le paiement d'un tribut. Khâlid se voit alors confier par la calife le commandement de toutes les armées d’Irak, soit 10 000 hommes.

 
La conquête du port perse d’Obolla

 

Abou Bakr confia à Khalid la mission de prendre Obolla l’un des ports principaux de l’Empire sassanide sur le Golfe, situé sur les rives du Tigre à l’entrée de Bassora, un nœud de jonction d’une importance capitale. Bien que la place soit défendue par 20 000 hommes, Khâlid réussit entre dans Obolla.
Après cette conquête, Khalid mena plusieurs autres batailles (Walaja, Lis, Anbar, etc.) qui affaiblirent l’empire perse.
Il s’en suivit la conquête de la Syrie.

 
Conquête de la Syrie

 

Jusqu'en en 634, la Syrie est sous la domination de l'empereur de Byzance et certaines tribus arabes protégent les frontières. L'empereur de Byzance, faute de finances n'avait pas pu verser les subsides habituels aux tribus arabes chargées de protéger ses frontières. L'entrée en Syrie des troupes musulmanes fut ainsi facilitée.
Dans le but d'envahir la Syrie, Abû Bakr constitua quatre corps d'armées.
Constatant l’effectif important de l’armée adverse (50 000 hommes), les quatre généraux écrivirent à Abû Bakr pour lui demander d’adjoindre Khâlid qui pris la tête des opérations et mena la bataille de la rivière Yarmouk.

 
La bataille de Yarmouk et la destitution de Khalid

 

Pendant la bataille, Abu Ubayda ben al-Jarrah est informé qu'Abû Bakr est mort. Le calife Omar, qui succède à Abû Bakr destitue Khâlid. Il envoie un messager à Abu Ubayda ben al-Jarrah pour lui annoncer qu'il vient de le nommer à la place de Khâlid. Abu Ubayda ben al-Jarrah préfère cacher la nouvelle à Khâlid pour ne pas démobiliser les troupes. Khâlid conserve le commandement de la bataille jusqu'à la victoire et c'est à ce moment-là qu’on l’informe de sa destitution.

 
La maladie l’empêche de réaliser son rêve : mourir sur le champ de bataille

 

Sur son lit de mort, Khâlid ibn al-Walîd révéla qu’il désirait ardemment être tué en combattant sur le chemin de Dieu : « J’ai fait tant de batailles, avait-il dit avant de mourir, et il n’y a pas d’endroit dans mon corps qui n’ait reçu un coup de sabre ou de flèche. Mais me voilà dans ma couche en train de mourir de mort naturelle comme meurt un chameau. » En attendant sa mort avec résignation, il dicta son testament, dans lequel il léguait son cheval et ses armes, ses principaux biens à Omar. Il n’était pas intéressé par la richesse matérielle. Il ne rêvait que de victoires.

 
Les musulmans ne pleurent pas les morts destinés au paradis; pourtant, ils pleurèrent Khalid

 
Le mausolée de Khâlid ibn al-Walîd se trouvait dans la mosquée de la ville de Homs en Syrie. Il vient d’être détruit par l'armée syrienne fin juillet 2013.
« Khâlid ibn al Walid » est le plus grand militaire que le monde musulman ait connu et l’un des plus grands généraux de l'histoire, il ne perdit aucune bataille ni aucun duel et son action militaire changea la carte du monde à jamais. Il réussit durant sa courte vie de chef militaire à faire plier les deux puissances mondiales de l’époque, l’empire byzantin et l’empire perse.
Le calife Omar interdisait aux citoyens musulmans de pleurer les morts destinés au paradis, mais cette fois il a décidé de transgresser la loi, car même sa fille Hafssa pleurait Khalid. Il dit à sa fille « C’’est sur des hommes comme Khalid qu’on doit pleurer ».

Auteur : 
Radouane Bnou‐nouçair

Réagissez à cet article!

Cialis Cheapest Price cialis Amoxicillin Days

Precio Viagra 50 Mg Pfizer viagra online pharmacy Ear Drainage Amoxicillin

Au fil de l'actualité
+Récent
+Lus
Maroc
Le: 15/08/2017
26 Visites
Actualité
Le: 27/07/2017
86 Visites
Québec
Le: 19/07/2017
131 Visites
Maroc
Le: 30/05/2017
249 Visites
Culture
Le: 09/05/2017
401 Visites
La chronique de RBN
Le: 25/04/2017
329 Visites
Actualité
Le: 09/04/2017
353 Visites
Maroc
Le: 31/03/2017
314 Visites
Culture
Le: 26/03/2017
381 Visites
Maroc
Le: 10/03/2017
433 Visites
Maroc
Le: 20/12/2016
828 Visites
Maroc
Le: 17/11/2016
840 Visites
Maroc
Le: 03/09/2016
981 Visites
Maroc
Le: 05/08/2016
932 Visites
Maroc
Le: 10/07/2016
970 Visites
Maroc
Le: 22/06/2016
836 Visites
Maroc
Le: 01/06/2016
979 Visites
Maroc
Le: 23/04/2016
1 Visite
Maroc
Le: 03/02/2016
1 Visite
Sport
Le: 11/01/2016
1 Visite
Actualité
Le: 02/01/2016
1 Visite
La chronique de RBN
Le: 01/02/2013
7,705 Visites
Maroc
Le: 16/07/2014
6,377 Visites
Québec
Le: 11/03/2013
5,895 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
5,850 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
5,835 Visites
Maroc
Le: 23/09/2012
5,496 Visites
Sport
Le: 02/05/2012
4,936 Visites
Maroc
Le: 18/03/2013
4,867 Visites
Maroc
Le: 28/11/2012
4,831 Visites
Maroc
Le: 28/11/2012
4,769 Visites
Sport
Le: 27/10/2011
4,738 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
4,640 Visites
Maroc
Le: 18/03/2013
4,594 Visites
Culture
Le: 02/07/2013
4,406 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
4,375 Visites
Culture
Le: 24/09/2012
4,373 Visites
Sport
Le: 04/12/2013
4,277 Visites
Sport
Le: 29/10/2012
4,125 Visites
Maroc
Le: 04/04/2014
4,087 Visites
Culture
Le: 09/12/2012
4,030 Visites
Actualité
Le: 23/09/2012
3,962 Visites
Sport
Le: 11/12/2011
3,882 Visites
Maroc
Le: 26/11/2012
3,852 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
3,738 Visites
Maroc
Le: 26/01/2013
3,660 Visites
Maroc
Le: 11/10/2015
3,636 Visites
Culture
Le: 03/05/2013
3,540 Visites
Sport
Le: 04/06/2012
3,503 Visites
Sport
Le: 27/10/2011
3,452 Visites
Culture
Le: 24/09/2012
3,427 Visites
Actualité
Le: 27/11/2012
3,416 Visites
Maroc
Le: 24/12/2012
3,359 Visites
Québec
Le: 09/02/2013
3,296 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
3,291 Visites
Actualité
Le: 18/03/2013
3,261 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
3,239 Visites
Québec
Le: 16/01/2013
3,163 Visites
Maroc
Le: 01/04/2013
3,115 Visites
Maroc
Le: 04/03/2015
3,024 Visites
Culture
Le: 04/11/2014
3,013 Visites
Question du Jour

Pensez-vous que la 3ème guerre mondiale, c'est pour bientôt?

Pages




Copyright © 2012 Maroc-Québec. All rights reserved.