Québec
Le 16/02/2014
Le 15 février 1839, une date historique pour le Québec
Québec
Suite aux rebellions de 1838-1839, cinq Patriotes québécois ont été pendus le 15 février 1839.

Cette acte ignoble de colonisation a été le résultat d’un cheminement qui a commencé avec l’indépendance des États-Unis, officialisée par la Déclaration d'indépendance du 4 juillet 1776.
 

La guerre d’indépendance américaine et la création du Canada anglais

 

La guerre d'indépendance des États-Unis opposa les Treize colonies d'Amérique du Nord au Royaume de Grande-Bretagne, de 1775 à1783.
Les colons américains révoltés étaient appelés « Patriots » par les Britanniques. Cette guerre a permis aux États-Unis d'accéder à l’indépendance. Elle sera aussi à l’origine de la création du Canada anglais par les 50 000 loyalistes anglais exclus. Durant cette période, le Québec abritait une population de 90 000 francophones.
 

L’Acte constitutionnel de 1791

 

Après la défaite britannique, environ 7 000 colons fidèles à la couronne britannique, appelés loyalistes, se réfugient au Québec. Mais ces anglophones s’adaptent mal au sein de la majorité francophone et vont exercer une forte pression sur les autorités britanniques pour qu’ils diminuent les avantages concédés aux francophones par l’Acte de Québec de 1774.
L’Acte de Québec d’avril 1774 permettait aux Canadiens-français :
• L’application du code civil français;
• le droit de pratiquer leur religion et abolit le serment du test qui excluait les catholiques des postes de député, de juge et de fonctionnaire;
Avec ces mesures, la Grande-Bretagne obtient le soutien de la province de Québec, le clergé et les seigneurs contre les rebelles des colonies américaines.
Les pressions exercées par les loyalistes anglais vont forcer le gouvernement britannique à adopter, en 1791, l’Acte constitutionnel qui scinde le Canada en deux entités politiques : le Bas-Canada majoritairement francophone et le Haut-Canada, à majorité anglophones.
 

La rébellion des patriotes (1837-1838)

 

Les Canadiens-français ne vont pas supporter longtemps, les limites de pouvoir que leur impose l’Acte constitutionnel de 1791. Dès 1834. Le parti patriote, dirigé par Louis-Joseph Papineau, fait voter à l'assemblée du Bas-Canada les 92 résolutions, un document résumant tous les griefs accumulés par les Canadiens-français depuis 1791.
Le gouvernement britannique, non seulement, ne tient pas compte des résolutions, mais il renforce les pouvoirs du gouverneur au détriment du Parlement.
En 1837 et 1838, le mouvement de contestation aboutit à la rébellion des patriotes violemment réprimée par l’armée britannique.
 

La pendaison de cinq patriotes

 

Le 15 février 1839, à 9h00 du matin, cinq Patriotes sont pendus. Il s'agit de Chevalier De Lorimer, notaire, Charles Hindenlang, militaire français, Pierre-Rémi Narbonne, huissier, Amable D’aunais, cultivateur et François Nicolas, instituteur.
Le châtiment, infligé sur ordre du gouverneur anglais John Colborne, devait servir d’exemple dissuasif.
Un millier de patriotes — des notaires, médecins, cultivateurs, marchands — ont connu les geôles de Colborne. Wolfred Nelson, qui y a croupi pendant six mois, a décrit les conditions de vie misérables faites aux détenus coupés de l’extérieur et réduits au pain et à l’eau. « … tous les prisonniers, une fois arrêtés et emmenés à Montréal, ont été traités de manière barbare », écrit-il, avant d’ajouter qu’au début, « ils étaient ligotés ensemble jour et nuit et ne pouvaient satisfaire leurs besoins personnels autrement qu’en s’allongeant ou en s’assoyant tous ensemble. »
Ces sentences faisaient suite à des procès bâclés qui s’étaient déroulés souvent en anglais, une langue que la plupart des accusés ne comprenaient pas. Plusieurs n’ont même pas eu droit aux services d’un avocat.
Amédée Papineau, amer, interpréta la situation de la façon suivante : « Le gouvernement, qui ne cherchait qu’une occasion et un prétexte pour nous écraser, foula aux pieds tous nos droits, toutes nos libertés, détruisit notre constitution, nous envoya un despote nommé Durham et une armée de bourreaux pour nous égorger. Il ne connait plus enfin de bornes à ses injustices : il veut noyer la population franco-canadienne. »
 

Le film de Pierre Falardeau

 

Sur la base de ces événements, Pierre Falardeau réalisa, en 2001, un excellent film avec Luc Picard dans le rôle principal.
La scène finale de la pendaison (http://www.vigile.net/15-Fevrier-1839-La-Pendaison) est particulièrement touchante.
 

Résumé du film :

 

Au lendemain de l’insurrection de 1837, huit cents patriotes sont enfermés à la prison de Montréal. Parmi eux, une centaine de condamnés à mort. Au petit matin du 14 février 1839, Marie-Thomas Chevalier De Lorimier et Charles Hindelang apprennent qu’ils seront pendus le lendemain. Le film raconte les vingt-quatre dernières heures des deux hommes, entourés de leurs compagnons. Pris dans une mécanique sans pitié, ils affrontent la mort. C’est leur seule certitude.
Acteurs : Luc Picard, Sylvie Drapeau, Frédéric Gilles, Pierre Rivard, Mario Bard, Yvon Barrette, Denis Trudel, Luc Proulx, Stéphane F. Jacques, Benoît Dagenais, Sébastien Ricard.

Auteur : 
Radouane Bnou‐nouçair
Au fil de l'actualité
+Récent
+Lus
Culture
Le: 15/10/2018
39 Visites
Maroc
Le: 02/08/2018
239 Visites
Maroc
Le: 29/05/2018
320 Visites
Culture
Le: 23/04/2018
406 Visites
Québec
Le: 26/03/2018
528 Visites
Maroc
Le: 10/03/2018
532 Visites
Québec
Le: 03/01/2018
731 Visites
Québec
Le: 23/12/2017
22,221 Visites
Maroc
Le: 14/11/2017
706 Visites
Maroc
Le: 09/09/2017
1 Visite
Actualité
Le: 27/07/2017
979 Visites
Québec
Le: 19/07/2017
1 Visite
Culture
Le: 09/05/2017
46,769 Visites
Culture
Le: 07/05/2017
2,046 Visites
La chronique de RBN
Le: 25/04/2017
1 Visite
Culture
Le: 26/03/2017
1 Visite
Maroc
Le: 08/01/2017
3,149 Visites
Maroc
Le: 21/11/2016
2,224 Visites
Culture
Le: 03/07/2016
2,357 Visites
Culture
Le: 23/06/2016
2,401 Visites
Culture
Le: 09/03/2016
2,533 Visites
Culture
Le: 09/05/2017
46,769 Visites
Québec
Le: 23/12/2017
22,221 Visites
Maroc
Le: 16/07/2014
9,365 Visites
La chronique de RBN
Le: 01/02/2013
8,892 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
8,599 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
7,971 Visites
Maroc
Le: 11/10/2015
7,856 Visites
Maroc
Le: 04/04/2014
7,744 Visites
Québec
Le: 11/03/2013
7,358 Visites
Maroc
Le: 23/09/2012
6,928 Visites
Maroc
Le: 28/11/2012
6,594 Visites
Maroc
Le: 18/03/2013
6,363 Visites
Culture
Le: 02/07/2013
6,238 Visites
Culture
Le: 04/11/2014
5,971 Visites
Culture
Le: 24/09/2012
5,917 Visites
Sport
Le: 04/12/2013
5,690 Visites
Maroc
Le: 17/07/2015
5,627 Visites
Sport
Le: 11/12/2011
5,330 Visites
Culture
Le: 09/12/2012
5,143 Visites
Maroc
Le: 26/11/2012
5,024 Visites
Maroc
Le: 26/01/2013
4,911 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
4,871 Visites
Culture
Le: 03/05/2013
4,799 Visites
Actualité
Le: 27/11/2012
4,615 Visites
Culture
Le: 24/09/2012
4,557 Visites
Maroc
Le: 04/03/2015
4,505 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
4,347 Visites
Québec
Le: 16/01/2013
4,180 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
4,179 Visites
Sport
Le: 11/01/2016
3,729 Visites
Sport
Le: 26/02/2012
3,621 Visites
Culture
Le: 20/11/2015
3,420 Visites
Sport
Le: 07/05/2014
3,381 Visites
Culture
Le: 09/07/2014
3,269 Visites
Maroc
Le: 10/03/2013
3,257 Visites
Québec
Le: 28/02/2014
3,220 Visites
Québec
Le: 28/10/2014
3,197 Visites
Culture
Le: 23/09/2014
3,176 Visites
Maroc
Le: 02/10/2013
3,173 Visites
Newsletter
Question du Jour

Le réchauffement climatique menace la survie de la planète.

Oui
76% (54 votes)
Les scientifiques exagèrent
18% (13 votes)
Non
4% (3 votes)
Aucune idée
1% (1 vote)
Votes totaux : 71

Pages




Copyright © 2012 Maroc-Québec. All rights reserved.