Maroc
Le 05/02/2013
Financement des retraites au Maroc : a-t-on trouvé la formule magique ?
Maroc
Ce n’est un secret pour personne. Les caisses de retraite marocaines vont mal. Bientôt les pensions à verser seraient supérieures aux cotisations.
Financement des retraites :  a-t-on trouvé la formule magique ?

Et que, à plus ou moins longue échéance, il n’y aura plus d’argent à verser aux salariés qui ont pourtant cotisé pendant des années, voire des décennies de leurs vies. L’enjeu est de taille. Mais, le gouvernement semble en être conscient. La semaine dernière, l’ébauche de la réforme tant attendue semble se dessiner enfin. Mais il y a encore un long chemin à parcourir et, forcément, des décisions impopulaires à prendre.
La question des retraites est une bombe à retardement. Si elle n’est pas désamorcée à temps, les dégâts seraient énormes sur les plans politique, économique et social. Depuis plusieurs années déjà, la sonnette d’alarme a été tirée et les gouvernements qui se sont succédé rechignaient à trancher dans le vif.
Il faut dire que le problème est économiquement complexe et nécessite une sacrée dose de courage politique. Que l’on ne s’y trompe pas, la réforme des retraites ne peut passer que par des décisions fortes qui ne sont pas forcément populaires. Mais, la pression monte et si on n’agit pas vite, les déficits annoncés risquent de se creuser davantage. Le gouvernement actuel semble en tout cas avoir pris la mesure de la gravité de la situation. La semaine dernière, la Commission nationale chargée de la réforme des régimes de retraite s’est réunie à Rabat pour discuter de son plan de réforme. Pour la première fois depuis des années, les ébauches de la réforme commencent à se dessiner. On parle d’un système bipolaire, un pôle public et un pôle privé. C’est ce qui ressort en tout cas du mémorandum de la commission technique présenté devant le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane.
Selon les propositions faites par ladite commission, le pôle public devrait regrouper les régimes de retraite civils et collectifs. Quant au pôle privé, il aura pour principal objectif de renforcer la situation financière de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), une mesure qui pourrait lui permettre de jouer pleinement son rôle social et d’élargir la couverture sociale aux autres catégories de la population active, autres que les salariés, toujours selon le mémorandum.
Abdelilah Benkirane, qui s’exprimait à l’ouverture des travaux de la Commission nationale chargée de la réforme des régimes de retraite, a affirmé que le deuxième volet de la réforme concernait l’introduction des réformes aux régimes de retraite civils qui se trouvent dans une situation «critique» par rapport aux autres régimes de retraite, et ce, afin de renforcer leur assiette financière et repousser éventuellement leur déficit.
Dans son intervention, le chef du gouvernement a précisé que le gouvernement allait «œuvrer à trouver une formule consensuelle fondée sur l’esprit de citoyenneté dans le but d’adopter une réforme appropriée pour notre pays en s’inspirant des expériences réussies dans ce domaine au niveau international». Le ministre de l’Économie et des finances, Nizar Baraka, a affirmé dans une déclaration à la presse que «ce plan préconise également l’élargissement et le renforcement de la couverture sociale pour toucher une plus large catégorie de la population active».
En tout état de cause, «un système de retraite basé sur deux pôles, l’un dédié au secteur privé et l’autre au secteur public et semi-public, est tout d’abord un compromis réaliste, car il répond à la position de certaines parties au sein de la commission technique qui tenaient à cette dissociation», explique l’analyste économique Mhammed Grine. La question des retraites est en effet extrêmement délicate. C’est ce qui explique la prudence, voire l’attentisme des responsables qui suivent ce dossier. M. Grine affirme à juste titre que «l’augmentation des cotisations salariales et des contributions patronales toucherait au pouvoir d’achat des salariés et impacterait négativement la compétitivité des entreprises marocaines».
Il convient donc de trouver la formule qui permettrait de lancer la réforme avec le moindre coût sur les plans politique et social. Autrement dit, faire en sorte que les gouvernements ne supportent pas seuls les conséquences de certaines décisions impopulaires, que les syndicats restent en bons termes avec les salariés et que les patronats préservent les intérêts des entreprises.
Mais là encore, l’écueil à éviter, c’est de vouloir à tout prix satisfaire toutes les parties, au risque de vider la réforme de sa substance. «Vouloir satisfaire tous les protagonistes pourrait aboutir à reproduire cet existant et consacrer donc le statu quo qui ne peut que conduire inéluctablement à la faillite du système», prévient M. Grine.
________________________________________
 

Pour mieux comprendre le déficit annoncé

 
--Le système de retraites au Maroc est composé de quatre régimes différents : la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS), la Caisse marocaine de retraite (CMR), le Régime collectif d’allocation des retraites (RCAR) et la Caisse interprofessionnelle marocaine des retraites (CIMR), qui est un régime facultatif orienté vers le secteur privé.
--- L’excédent financier global des caisses est passé de 0,95% du PIB en 2005 à 0,33% en 2009. Si les pensions à verser devenaient supérieures aux cotisations, les caisses de retraite devraient utiliser leur épargne pour régler les prestations jusqu’à épuisement de celle-ci.
--- De 2000 et jusqu’à 2009, le nombre de cotisants a augmenté de 4,1% par an en moyenne et culminait à 2,7 millions de personnes, soit 27% de la population active.
--- Dans les cas des économies en transition, le nombre de cotisants représente 60% de la population totale.
--- En 1980, il y avait 15 actifs pour un seul retraité, mais en 1993, il n’avait que 5,8 actifs pour un retraité, alors qu’en 2009, à un retraité correspondait 3,9 actifs.
--La CNSS compte 5,4 actifs pour un retraité, le RCAR 1,2 actif pour un retraité, tandis que la CMR 2,7 actifs pour un retraité et la CIMR 2,1 actifs pour un retraité.

Auteur : 
- A. L. et A. Rm, LE MATIN
Au fil de l'actualité
+Récent
+Lus
Maroc
Le: 30/05/2017
109 Visites
Culture
Le: 09/05/2017
105 Visites
La chronique de RBN
Le: 25/04/2017
167 Visites
Actualité
Le: 09/04/2017
190 Visites
Maroc
Le: 31/03/2017
183 Visites
Culture
Le: 26/03/2017
229 Visites
Maroc
Le: 10/03/2017
298 Visites
Actualité
Le: 31/12/2016
482 Visites
Maroc
Le: 20/12/2016
649 Visites
Maroc
Le: 17/11/2016
677 Visites
Maroc
Le: 05/09/2016
646 Visites
Maroc
Le: 03/09/2016
809 Visites
Maroc
Le: 05/08/2016
783 Visites
Maroc
Le: 10/07/2016
821 Visites
Culture
Le: 03/07/2016
872 Visites
Culture
Le: 23/06/2016
899 Visites
Maroc
Le: 22/06/2016
712 Visites
Maroc
Le: 01/06/2016
856 Visites
Maroc
Le: 23/04/2016
1 Visite
Maroc
Le: 03/02/2016
1 Visite
Sport
Le: 11/01/2016
1 Visite
Actualité
Le: 02/01/2016
1 Visite
La chronique de RBN
Le: 01/02/2013
7,533 Visites
Maroc
Le: 16/07/2014
6,083 Visites
Québec
Le: 11/03/2013
5,702 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
5,597 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
5,537 Visites
Maroc
Le: 23/09/2012
5,289 Visites
Sport
Le: 02/05/2012
4,755 Visites
Maroc
Le: 18/03/2013
4,680 Visites
Maroc
Le: 28/11/2012
4,638 Visites
Maroc
Le: 28/11/2012
4,582 Visites
Sport
Le: 27/10/2011
4,490 Visites
Maroc
Le: 18/03/2013
4,393 Visites
Culture
Le: 24/09/2012
4,215 Visites
Culture
Le: 02/07/2013
4,203 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
4,135 Visites
Sport
Le: 04/12/2013
4,114 Visites
Sport
Le: 29/10/2012
3,971 Visites
Culture
Le: 09/12/2012
3,841 Visites
Actualité
Le: 23/09/2012
3,811 Visites
Maroc
Le: 04/04/2014
3,780 Visites
Sport
Le: 11/12/2011
3,700 Visites
Maroc
Le: 26/11/2012
3,666 Visites
La chronique de RBN
Le: 27/10/2011
3,599 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
3,575 Visites
Maroc
Le: 26/01/2013
3,480 Visites
Culture
Le: 03/05/2013
3,372 Visites
Sport
Le: 04/06/2012
3,360 Visites
Sport
Le: 27/10/2011
3,335 Visites
Actualité
Le: 27/11/2012
3,272 Visites
Culture
Le: 24/09/2012
3,262 Visites
Maroc
Le: 11/10/2015
3,259 Visites
Maroc
Le: 24/12/2012
3,196 Visites
Québec
Le: 09/02/2013
3,131 Visites
Actualité
Le: 18/03/2013
3,130 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
3,119 Visites
Actualité
Le: 10/12/2012
3,088 Visites
Québec
Le: 16/01/2013
3,029 Visites
Québec
Le: 17/12/2012
3,020 Visites
Maroc
Le: 01/04/2013
2,965 Visites
Question du Jour

Pensez-vous que la 3ème guerre mondiale, c'est pour bientôt?

Pages




Copyright © 2012 Maroc-Québec. All rights reserved.